Fertilisation
9/5/2022
Les intérêts de localiser les engrais au semis en grandes cultures - avec Anthony Frison et Laurent Lorré

Le contexte actuel incite de plus en plus les agriculteurs à optimiser l’efficience de leurs apports d’engrais afin de maintenir un bon état nutritionnel des cultures, et donc des bons rendements, tout en utilisant moins d’intrants. Parmi les solutions qui existent, localiser les engrais au semis est une technique qui présente des pistes intéressantes pour répondre à cet objectif. La localisation au semis consiste à mettre de l’engrais directement dans le sillon, dans quel cas on parle de « fertilisation starter », ou à proximité de la ligne de semis, dans quel cas on parle de fertilisation localisée. L’objectif est d’optimiser le développement racinaire en augmentant la disponibilité des éléments nutritifs pour les cultures, surtout pour des éléments comme le phosphore et le potassium qui sont peu mobiles dans le sol.Même si les principes de cette technique de semis ne sont pas nouveaux, il y a des points de vigilance à avoir dans sa mise en place. Quels sont les avantages de cette technique ? Quelles sont les clés de réussite pour sa mise en place ? Quels produits utiliser et sous quelles formes ? Le rapport coût / efficacité est-il justifié ? Anthony Frison, agriculteur dans le Loiret et agronome chez AgroLeague, et Laurent Lorré, agriculteur à Janville, en semis direct depuis 2001, utilisent tous deux cette technique depuis respectivement 7 et 15 ans. Dans L’Agronomie & Nous, ils nous donnent leurs points de vue d’utilisateurs expérimentés sur ce sujet.

Les intérêts de localiser les engrais au semis en grandes cultures - avec Anthony Frison et Laurent Lorré
Roméo Vezo
Responsable du contenu agronomique