ACCUEILLes membresBlog
Rejoins nous

Retour blog

Est-ce que les engrais azoté acidifient vraiment le sol et dans quelles conditions ?

Posté le 
13/5/2020
 par 
Loan Wacker

En discutant avec les membres de la communauté sur les formes d’azote à appliquer, je m’aperçois qu’on croit souvent que l’urée acidifie le sol de manière importante. Voici un article pour vous éclairer sur le sujet.

Rappel rapide des formes d’azote principales


L’azote sous forme minérale :



Les nitrates : C’est la forme NO3- de l’azote. On croit généralement que c’est la seule forme d’azote assimilable par la plante. C’est faux. Le NO3- demande d’ailleurs beaucoup d’eau et d’énergie à la plante pour être assimilée et transformé.

L'ammonium : C’est la forme NH4+ de l’azote, les formes ammonium et nitrates se transforment régulièrement dans le sol en fonction du redox. Il y a aussi l’ammoniac (NH3+) qui est plutôt une forme intermédiaire volatile.

Ces formes d’azotes sont souvent complexées en molécules :ammonitrate, diammonium phosphate (DAP), MAP, calcium ammonium (CAN)

L’urée : C’est la forme CO(NH2)2 C’est une forme un peu plus complexe, partiellement assimilable en l’état mais qui demande surtout à être dégradée grâce aux enzymes des micro-organismes. C’est la seule forme d’azote minéral qui n’est pas oxydante.


L’azote sous forme organique :

On a longtemps cru que les formes d’azote organiques ne sont pas assimilable par la plante. En réalité elles le sont et garantissent à la fois une source d’azote et d’énergie à la plante. Dans un sol vivant, une grande partie de la nutrition azoté se fait sous forme organique.

Cet azote se trouve sous forme de molécules complexes. Ce sont les acides aminés, les acides humiques, les acides fulviques et tout un tas de molécules.

Alors est-ce que l’urée acidifie le sol ?

Comme vous pouvez le voir sur ce schéma ci-dessous, la transformation de l’urée en ammonium génère une production nette de un H+ donc acidifie.
En réalité, quand elle absorbe l’azote, la plante va également absorber un H+. Il n’y a donc pas d’acidification au final

En revanche, si l’azote est lixivié (lessivage), c’est à dire qu’il part avec l’eau, le H+ n’est pas absorbé. Il y a donc acidification du sol, sauf si l’azote est apporté sous forme de nitrate. Ca signifie qu’en situation de lessivage important, l’urée comme le ammonitrate va avoir un effet acidifiant.

Si l’azote est assimilé par la plante mais pas lixivié, l’acidification causée par l’urée et l’ammonium n’est que momentanée.

C’est la lixiviation de l’azote qui entraîne l’acidification des sols !

Retour blog

pour nous rejoindre

Inscris-toi