Au moment du semis, quoi faire ? Régulation du couvert permanent

Article
9/5/2022
Partager l’article
Au moment du semis, quoi faire ? Régulation du couvert permanentAu moment du semis, quoi faire ? Régulation du couvert permanent

L'utilisation d'un herbicide systémique totale comme le glyphosate est généralement effective dans un système de semis direct sous couvert permanent, tant que l'on n'est pas en agriculture biologique.


Biomasse

Si la biomasse du couvert permanent est trop importante et/ou ne permet pas d'effectuer un semis dans de bonnes conditions d'implantation —> ENVISAGER un broyage 15 jours avant le semis pour permettre au CVP de repousser et de pouvoir le gérer par la suite. Il faut qu'il ait une surface foliaire suffisante pour pouvoir être suffisamment touché par la pulvérisation de régulation du couvert.

Salissement

Soit des adventices arrivées à graine, soit de petites adventices sous un gros couvert dont la destruction chimique ultérieure ne permettra pas d'atteindre —>  ENVISAGER un broyage 15 jours avant le semis pour permettre au désherbage d'atteindre ces adventices.

L'utilisation d'un herbicide systémique totale comme le glyphosate est généralement effective dans un système de semis direct sous couvert permanent, tant que l'on n'est pas en agriculture biologique.

Que dit la réglementation ?

- Dose : depuis le début d'année 2021, est autorisés l'application maximum de 1080 g/ha de glyphosate (3L pour un produit dosé à 360 g/L), soit 60 % de la dose maximum autorisée auparavant. Il apparaît donc nécessaire de bien positionner cet herbicide et de renforcer son efficacité tout en l'appliquant dans des conditions optimales.

- Période d'application : la réglementation interdit une application après le semis. Une application au plus proche de la levée permettrait à la culture de bénéficier d'un temps d'avance sur les adventices.

Que faire pour un semis de céréale ?

Les céréales sont des monocotylédones sur lesquelles une application de glyphosate fonctionne bien, surtout à l'automne. Avec l'adjuvantation adéquate, 1 litre de glyphosate permet de détruire les adventices graminées jeunes.

⚠️ Mieux vaut faire attention aux graminées de type ray grass fortement développées qui ont besoin de la dose maximale pour être détruites.

En cas de présence de dicotylédones, augmenter la dose de glyphosate à 2 ou 3 litres n'est pas forcément nécessaire si :

- le cycle des dicots va se terminer avec l'hiver qui arrive;

- le désherbage du blé peut permettre de les contrôler.

Un désherbage au glyphosate au plus près de la levée de la culture permet généralement de se passer d'un herbicide de pré-levée, hormis dans le cadre d'une forte infestation en graminées adventives, notamment si des problématiques de résistances sont présentes (Fops - Dimes / sulfonylurées).

Le couvert permanent, généralement composé de légumineuses (dicotylédones) et implanté au moins 1 an avant l'application de glyphosate, ne subira que peu l'application de cet herbicide à l'automne. Cette application aura pour principe une première régulation chimique du couvert permanent, donc un contrôle à la fois du développement du couvert de manière temporaire et une destruction des graminées.

Quelle dose / quel couvert permanent ?

Généralement, si le semis de la céréale est tardif, ces couverts permanents de légumineuses entrent en dormance et l'action du glyphosate, même si elle reste visible, n'a que peu d'impact sur la pérennité du couvert.

Le tableau ci-dessous est un document d'Arvalis publié en 2020 qui présente la sélectivité de la dose de glyphosate selon le type de CVP. Du plus résistant au moins résistant, viennent le lotier corniculé, la luzerne puis le trèfle blanc. À noter que luzerne est moins sensible en fin de cycle lorsqu'elle entre en dormance.

Sélectivité sur des couverts de légumineuses sous blé d’une application de glyphosate avant le semis du blé - sélectivité quelques jours après traitent et en fin de cycle du blé (source : Arvalis, 2020)

Cas ou il n'y a pas de graminées adventives dans le CVP au moment du semis de la céréale

Dans ce cas là, sans graminées adventives sous le couvert permanent, un herbicide anti dicots est suffisant pour calmer le couvert permanent avant le semis (2,4D - 0,8 L - ou Dicamba - 0,2 L - autorisé).

Rejoignez AgroLeague
Les agronomes AgroLeagues vous donnent un conseil personnalisé pour prendre les meilleurs décisions sur votre ferme. Accéder à nos tours de plaine et rencontrez des agriculteurs qui font face aux mêmes problématiques que vous.
Echangez avec un animateur
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter