Pâturage de couverts par un troupeau bovin

AgroLeague
Couvert d'interculture
9/5/2022
Partager l’article
Pâturage de couverts par un troupeau bovinPâturage de couverts par un troupeau bovin

Connaissez-vous des producteurs de bovins qui font pâturer leurs bêtes dans les couverts ? Est-ce une pratique répandue ?

Nous avons relativement peu de retours de cette technique de pâturage des couverts par des bovins en hiver. Nous avons plus de retours avec des ovins.

Des retours d'agriculteurs américains qui le pratiquent et le mesurent montrent des effets positifs sur le sol et les animaux. **Point de vigilance :**les hivers plus rudes permettent d'avoir des sols gelés, ce qui réduit l’impact sur la structure du sol.

D'un point de vue économique, technique et agronomique, cette technique n'est que positive. Cependant, les facteurs limitants seront la portance des parcelles et la gestion de l'abreuvement des bovins. Les bovins ont un fort besoin d’eau, même en hiver. Il faut donc être en mesure d'avoir de l'eau disponible non gelée au cours du pâturage, à moins d'avoir des bâtiments proches pour les rentrer.

Dans ces conditions :

  • bonne portance;
  • gestion facile de mise au pâturage;
  • disponibilité en eau.

=> cette technique peut être conseillée.

Quelques retours de membres AgroLeague :

  • Un membre faisait pâturer ses couverts par des bovins dans des couloirs de 50 m découpés avec du fil à l'avant et à l'arrière pour faire du pâturage sur 24h. Il trouvait cela plus simple qu'avec juste du fil avant car moins de longueur de fil à bouger et une meilleure répartition des effluents et du piétinement.
  • Élevage de salers en plein air intégral sans aucun bâtiment avec une parcelle de prairie naturelle sableuse en pente très saine pour les hiverner avec un chargement de 2 animaux/ha max. Pour le pâturage des couverts dans des parcelles de culture, c'est possible si les parcelles sont saines, avec une rotation dynamique, un déplacement régulier et des points d'affouragement et d'abreuvement afin de ne pas concentrer le tassement sur des zones particulières. Si les parcelles ne sont pas assez saines, il est possible de faire des paillers sur lesquels les animaux se réfugieront. Une des clés de réussite est un chargement approprié pour ne pas abîmer les parcelles par le surpâturage. Les animaux doivent manger seulement par rapport à la végétation présente avant de changer de parcelle, afin de faciliter la repousse rapide.

Obtenez votre conseil stratégique gratuit
Rejoignez notre communauté pour obtenir votre conseil stratégique gratuit, accéder à nos tours de plaine et échanger avec nos membres.
Se faire rappeler
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter
Partager l’article
Rejoignez la communauté !
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles qui pourraient vous intéresser

Couvert d'interculture | Les autres formations sur ce sujet

Découvre tous les modules de la formation :

No items found.
No items found.