Adjuvantation du glyphosate

Comment adjuvanter le glyphosate pour en améliorer l'efficacité ?
Mis à jour le
27/10/2020
 par 
AgroLeague

Comment adjuvanter le glyphosate pour en améliorer l'efficacité ?

Avoir une efficacité maximale avec un minimum de quantité de matière active est d'autant plus important depuis les restrictions d'usage et de quantité totale autorisée. Il est donc nécessaire de correctement adjuvanter la bouillie de cet herbicide en plus d'effectuer une pulvérisation dans de bonnes conditions (climatique, matérielle, végétative) pour optimiser son utilisation.

Quelques possibilités d'optimisations :

  • Corriger la dureté de l'eau : le glyphosate est une matière active sensible aux ions calcium, présents dans une eau dite "dure". De ce fait, ajouter du sulfate d'ammonium à hauteur de 1 gramme pour 1 ppm de dureté dans 100 L d'eau permet de gagner en efficacité. L'ajout peut s'effectuer jusqu'à 24 heures à l'avance afin de rendre très efficient ce principe de réduction de dureté.
  • Si l'hygrométrie est limitante (autour de 60 - 70 %), un humectant sous forme de sulfate (sulfate de magnésie par exemple ou sulfate d'ammonium en supplément) peut être ajouté à la bouillie. Le rôle de l'humectation est de permettre aux gouttelettes de pulvérisation de sécher plus lentement à la surface des feuilles, donc cela permettra une pénétration plus longue du produit dans la plante.
  • Il est également possible d'ajouter 0,5 litre/ha d'huile végétale estérifiée permettant une meilleur pénétration des produits, surtout sur feuilles peu mouillables comme pour les graminées adventices.
  • Enfin, il est nécessaire d'ajouter un mouillant - étalant (type silwett L77 à 0,02% du volume de bouillie) afin d'étaler les gouttes en baissant la tension superficielle à la surface des feuilles et d'accrocher sur la feuille ("colle") les gouttelettes de pulvérisation.

Le pH des produits à base de glyphosate est acide (environ 4 - 5). Il n'a, à ce jour, pas été démontré scientifiquement, une meilleure efficacité en réduisant le pH de la bouillie. Même si des échos de plaine nous disent le contraire, il faut rester vigilant quant à ne pas trop jouer au petit chimiste sur le pH de l'eau. L'utilisation d'eau de pluie permet d'avoir une eau légèrement acide ainsi que non dure. Son utilisation est optimale pour le glyphosate.

Dernier point, plus le glyphosate est concentré, meilleure est son efficacité, ce qui sous-entend de diminuer le volume d'eau. C'est LA matière active qui répond le mieux au bas volume.

Envie d'améliorer la rentabilité de ta ferme ?

Inscris-toi ici pour être rappelé par l'animateur de ton secteur !
Voir toutes les recos