Logiciels & fertilisation azotée

Quel logiciel est le plus adapté pour calculer la bonne dose de fertilisation azotée ? Et quelles analyses doit-on utiliser : carottages pour les reliquats ? Photos satellites ? Les logiciels de modulations sont-ils vraiment économiques ou pas ?
Mis à jour le
27/10/2020
 par 
AgroLeague

Quel logiciel est le plus adapté pour calculer la bonne dose de fertilisation azotée ? Et quelles analyses doit-on utiliser : carottages pour les reliquats ? Photos satellites ? Les logiciels de modulations sont-ils vraiment économiques ou pas ?

Pour calculer la bonne dose de fertilisation azotée, il est généralement utilisé la méthode du bilan qui est fiable et a fait ses preuves. Réglementairement c'est elle qui est utilisée pour le calcul de la dose d'azote à apporter dans le cadre du PPF (Plan Prévisionnel de Fumure azotée). Techniquement, il faut savoir relativiser les chiffres qui en découlent. Il s'agit de bases de données établies par de l'expérimentation. Comme tout ce qui concerne le vivant, tout n'est pas si simple et reproductible d'une année à l'autre. Les différents paramètres peuvent varier selon les conditions climatiques de l'année. Ne serait-ce que par la moyenne olympique qui permet de calculer les besoins totaux. Pour rappel : l'objectif de rendement n'est pas le rendement que tu penses faire mais c'est la moyenne olympique sur 5 ans. C’est-à-dire à dire la moyenne dont on a retiré les deux extrêmes (valeurs plus haute et plus basse). Cette valeur peut induire des pertes de rendement les années à bons potentiels.

C'est notamment là que les analyses de sève trouvent leur intérêt pour optimiser la nutrition de la plante.Pour les reliquats, plusieurs possibilités : le reliquat sortie d'hiver (RSH) à la parcelle, la moyenne annuelle issue d'une synthèse publiée en février ou la valeur pluriannuelle réactualisée tous les 4-5 ans. Le RSH à la parcelle est le plus pertinent car adapté à ce qui reste réellement dans tes parcelles. Cela a un coût mais a 2E/unité d'azote il paraît pertinent d'optimiser la fertilisation azotée.

Les OAD sont une alternative intéressante pour optimiser les apports. Farmstar par exemple coûte environ 10-12 E/Ha soit 6 u d'azote. Cependant pour bien utiliser ce genre d'outil, il ne faut pas surestimer tes rendements pour ne pas avoir des conseils d'apports qui ne reflètent pas le rendement des 5 dernières années. L'intérêt principal de cet outil est la carte de modulation qui permet d'apporter au plus juste la dose d'azote au sein de la parcelle. Si tu n'es pas équipé pour moduler, l'intérêt devient plus anecdotique. D'autant plus, que par retour d'expérience Farmstar n'est pas réputé pour être le plus réactif pour fournir les cartes en temps et en heure (problématique lié au nuage etc...). On observe d'ailleurs parfois une tendance à surestimer les besoins, ce qui n'est vraiment pas ce que l'on cherche cette année.

Il existe d'autre OAD plus simple à mettre en œuvre et moins coûteux le N'Tester ou le N-Pilot par exemple. Ces deux outils requièrent idéalement une bande surfertilisée pour permettre d'étalonner l'appareil afin d'éviter de surfertilisé. Reviens vers nous si tu souhaites plus d'infos.

En résumé, si tu veux faire simple pilote ton azote via la méthode bilan en réalisant quelques RSH dans des situations "types". Cela pourra éventuellement être complété par une ou des analyses de sèves. Si tu peux correctement exploiter les données (notamment via la modulation de dose) il peut être intéressant de faire appel à un OAD type Farmstar (ou autre outil satellitaire).

Envie d'améliorer la rentabilité de ta ferme ?

Inscris-toi ici pour être rappelé par l'animateur de ton secteur !
Voir toutes les recos