Lutter contre le rumex en prairie permanente sans avoir recours à l’option chimique

Roméo Vezo
Responsable du contenu agronomique
Adventices
9/5/2022
Partager l’article
Lutter contre le rumex en prairie permanente sans avoir recours à l’option chimiqueLutter contre le rumex en prairie permanente sans avoir recours à l’option chimique

Le rumex est une vivace qui abondent aussi bien dans les cultures que dans les prairies.

La lutte contre cette adventice, qui plus est sans utiliser le levier chimique, nécessite de bien comprendre les facteurs qui entraînent sa levée de dormance et de combiner les moyens de lutte.

La bio-indication du rumex selon Gérard Ducerf

Un bio-indicateur est un indicateur constitué par une espèce végétale, animale, fongique (ou un groupement d’espèces) dont la présence renseigne sur certaines caractéristiques physico-chimiques, pédo-climatiques et biologiques de l'environnement où il se trouve ou sur l'incidence de certaines pratiques.

L’idée est avant tout de connaître les conditions de levée de dormance de ces plantes pour pouvoir affiner le programme désherbage via d’autres stratégies.

Avec des analyses de sol, il est possible d’apporter les corrections nécessaires sur les problèmes d’alimentation, un redressement de fertilité pour réduire la prolifération de l’adventice considérée.

Qu’indique la présence de rumex sur une parcelle ?

  • Un sol riche en bases (K+, Mg2+ et Ca2+) peu ou non actives engendre des pH parfois acides sur les 15 premiers cm du sol alors que le sous-sol est riche en calcium, magnésium (sol calcaire en profondeur = sol karstique = principalement des roches carbonatées dont essentiellement des calcaires).
  • Un sol asphyxié par de la battance, tassement par les machines ou les animaux. Suite à des profils, on observe souvent des problèmes de verticalité des sols de prairie. C'est-à-dire qu'il n'y a plus d'échanges entre la surface et la profondeur du sol à cause des semelles de compactions. Dans ce cadre, le rôle du rumex est d'aller perforer ces couches imperméables pour recréer de l'échange entre le haut et le bas, mais aussi pour remonter des éléments riches en calcium, magnésium en surface. Cet effet est parfois très visible dans les champs où les pieds de rumex suivent les traces de tassement des machines. Travailler la compaction des terrains, en surface comme en profondeur, est donc essentiel.
  • Des sols engorgés en matière organique végétale en cours de fossilisation, matière organique archaïque. Ce problème est souvent remarqué en prairie où la matière organique n'évolue plus et se fossilise, ce qui engendre de fortes teneurs en MO dans les sols mais qui ne bouge plus. Dans ce cas, il faut restituer du carbone labile (résidus frais = fumier frais, couverts, des produits non dégradés) en quantité. Cette partie de MO labile est la meilleure alimentation pour l'activité biologique.

Sans l’option chimique, la lutte contre le rumex se fait sur le long terme

Plusieurs leviers pour combattre le rumex en prairie permanente sans la chimie :

  • Resemer des cultures étouffantes comme des mélanges avoine - vesce dans la prairie pour étouffer les rumex.
  • Limiter les semis d’espèces qui favorisent le rumex comme le trèfle violet, implanter des espèces qui vont le combattre et prendre sa place comme la luzerne (dans un sol acide sableux c'est difficile, des apports réguliers de calcium sont souvent nécessaires pour les faire tenir).
  • Broyer / couper la prairie lorsque le rumex juste au moment de la floraison, au printemps. À ce stade, il a le moins de réserve dans ses rhizomes. Cela contribue à l’affaiblir.
  • Passer un coup de dent avec socs pattes d’oie à ailettes à 7-15 cm de profondeur dans l’été permet aussi de séparer le collet du rumex contenant les bourgeons de la racine et les réserves. Cela l'affaiblit fortement aussi.

En mettant en place ces leviers, il est envisageable de s'en débarrasser progressivement en l’espace de 5 ans.

---

Avec les membres de la League, nous travaillons beaucoup sur la mise en place de stratégies de lutte alternatives pour réduire les pressions adventices.

AgroLeague est le 1er groupe technique indépendant en France. En plus de la dynamique de groupe, on met l'accent sur un conseil technique de proximité et personnalisé au service des membres qui souhaitent concilier performance économique et environnementale.

Rejoins la communauté AgroLeague (+900 agris en France et en Belgique) en t’inscrivant sur ce lien pour être rappelé ou en nous contactant au +33 6 44 60 03 99.

Rejoignez AgroLeague
Les agronomes AgroLeagues vous donnent un conseil personnalisé pour prendre les meilleurs décisions sur votre ferme. Accéder à nos tours de plaine et rencontrez des agriculteurs qui font face aux mêmes problématiques que vous.
Echangez avec un animateur
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter
Partager l’article
Rejoignez la communauté !
Merci! Votre email est bien enregistré
Une erreur s'est produite lors de l'envoi, merci de réessayer.
Articles qui pourraient vous intéresser

Adventices | Les autres formations sur ce sujet

Découvre tous les modules de la formation :

No items found.
No items found.