Comment optimiser l’efficacité du glyphosate ?

Article
9/5/2022
Partager l’article
Comment optimiser l’efficacité du glyphosate ?Comment optimiser l’efficacité du glyphosate ?

Stades et doses recommandées

- Sur les adventices annuelles ou bisannuelles, privilégier les applications sur stades jeunes (ex : colza à moins de 4 feuilles).

- Sur adventices vivaces, privilégier les applications sur plantes développées. L'objectif est d'intervenir au moment où la sève redescend vers le rhizome et ainsi permettre une destruction des organes végétatifs :

- Sur chardons, traiter lorsque les plantes sont au stade « boutons accolés ». La plante fait alors 15 à 20 cm de haut.

- Sur liserons, traiter sur tiges > à 20 cm, si possible à floraison.

Stades et doses recommandées pour la destruction des repousses de cultures et des diverses adventices (ARVALIS, 2021)
Stades et doses recommandées pour la destruction des repousses de cultures et des diverses adventices (ARVALIS, 2021)

Les conditions optimales d'intervention

Le glyphosate étant un herbicide foliaire systémique, les conditions au moment de l’application et durant les jours suivants ont une grande influence sur son efficacité :

- Hygrométrie > 70 % (facteur prépondérant, amélioré s’il est à 90 %), possible sur faible rosée ;

- Température comprise entre 15 et 25°C - mieux vaut éviter en température descendante (notamment futures gelées prévisibles) - ou encore vent nord-est / temps poussant;

- Délai avant la pluie de 1 à 6 h (variable selon les spécialités ;

- Éviter les stress hydriques et préférer les applications sur sols humides ;

- Éviter les applications sur sols froids (sur les adventices vivaces, la température du sol influence l'efficacité du traitement) ;

- Pour les traitements sur chaumes, étant donné la faible hygrométrie et les températures élevées du mois d’août, mieux vaut préférer les traitements du matin pour profiter de la rosée ;

- Respecter les délais avant le travail du sol (⚠️ nouvelle réglementation). Le glyphosate pénètre dans la plante par absorption foliaire, plus ou moins rapidement selon la physiologie de la plante (annuelle - 1 jour ou vivace - 7 jours).

Le bas volume est une solution plus efficace pour le glyphosate

Les expérimentations ont montré que l'efficacité du glyphosate est améliorée avec une baisse des volumes de bouillie.

💡 Plus concentré, il pénètre mieux dans la plante.

- Avec des eaux dites « dures », il perd en efficacité (+ de volume d’eau - d'efficacité). Le glyphosate est particulièrement sensible à la dureté de l'eau (présence d'ions calcium Ca++, ferreux Fe++, magnésium Mg++ dans l’eau de bouillie). Les ions calcium inactivent les molécules de glyphosate, ce qui nuit à l’efficacité du traitement (à ce jour, cette perte d'efficacité n'est pas observée avec les autres herbicides).

Les informations sur la dureté de l'eau sont précisées sur les factures d’eau et en mairie. Il existe également des tests avec bandelettes qui permettent de la mesurer (disponible en rayon adoucisseur d'eau, aquarium ou piscine).

Solution en cas d'eau dure

Le graphique présente des résultat d'essais d'Arvalis de 2013. On observe que plus l'eau contient de calcium, plus la dose requise de glyphosate est importante pour être efficace.

Efficacité du glyphosate sans adjuvant sur blé en fonction de la dureté de l'eau et de la dose de produit appliquée à T+28 jours (source : Arvalis, 2013)
Efficacité du glyphosate sans adjuvant sur blé en fonction de la dureté de l'eau et de la dose de produit appliquée à T+28 jours (source : Arvalis, 2013)

Le sulfate d’ammonium a un rôle de correcteur d’eau en plus de son rôle d'humectant :

- Utiliser préférentiellement du sulfate d'ammonium (une spécialité autorisée pour l’usage en bouillie herbicide, de type ACTIMUM) : 100 g de sulfate d'ammonium neutralise 100 ppm de calcium dans 100 l d’eau.

- Le sulfate, chargé négativement, piège les ions calcium, chargés positivement. Il limite ainsi leur effet sur les molécules sensibles à la dureté de l’eau.

- Seul le glyphosate est sensible à ce caractère.

⚠️ L’utilisation du sulfate d’ammonium autorisé comme engrais à des fins de correction de dureté est proscrite. Il convient d’utiliser des adjuvants formulés à base de sulfate d’ammonium. La dose usuelle pour ces adjuvants est 1 L/ha.

NOTA BENE

⚠️ Le sulfate de magnésie (EPSOTOP) n'a aucune action sur la dureté de l'eau :

Il peut même avoir l'effet inverse : ajouter des ions de dureté dans l'eau. L'effet est humectant : Les sels que sont le sulfate d’ammonium ou l’azote liquide contribuent également à diminuer la sensibilité du glyphosate à la cristallisation. En effet, ils absorbent l’humidité de l’air et ralentissent la dessiccation des gouttelettes de la bouillie à la surface de la feuille. Cet effet positif est tout particulièrement intéressant en cas de faible hygrométrie.

**⚠️ Dureté de l’eau et pH sont 2 notions différentes et indépendantes :**Le pH de l’eau n’a pas d’influence sur l’efficacité d’une formulation de glyphosate. Même si ce dernier est un acide faible, les produits formulés réagissent mal à l’acidification avec des pertes d’efficacité qui peuvent être considérables.

Il peut être dangereux d'apporter des solutions acides pour faire baisser le pH de la bouillie. Seul des essais chez les agriculteurs ont montré une efficacité de la baisse du pH de l'eau sur l'efficacité d'un glyphosate.

Utilisation d'autres adjuvants adaptés

L'ajout d'adjuvants permet d'améliorer et de régulariser l'efficacité du glyphosate, surtout à faible dose et à faible volume.

Huile végétale

L'huile facilite la pénétration des substances actives dans les plantes. Le glyphosate pénètre dans les plantes par voies hydrophiles. L'huile est un adjuvant qui semble présenter donc peu d’intérêt (amélioration d'efficacité inférieure à 10 %).

- Il est préférable d'utiliser des mouillants et des humectants.

- L'ajout d'huile peut être intéressant pour les graminées peu mouillables type ray grass ou vulpin : une dose de 0,5 L/ha est suffisante avec le glyphosate.

Mouillants / étalants

Les adjuvants dits « mouillants » jouent le même rôle : étaler les gouttes et mieux les accrocher sur le feuillage.

Leur efficacité dépend du trio plante/adjuvant/formulation du produit. Ils bénéficient, comme tous les produits phytosanitaires, d'une autorisation de mise sur le marché. Pour être homologués, ils doivent posséder au moins une des fonctions ci-dessous :

Fonctions des produits dits "mouillants" (source : règlement (CE) n°1107/2009)
Fonctions des produits dits "mouillants" (source : règlement (CE) n°1107/2009)

Sur des plantes "mouillables", l’utilisation des mouillants n’est pas justifiée. Tandis qu’elle peut l’être sur plantes peu mouillables (voir tableau ci-dessous).

Liste des cultures "mouillables" et "peu mouillables" (source : Arvalis, 2021)
Liste des cultures "mouillables" et "peu mouillables" (source : Arvalis, 2021)

—>  Avec le glyphosate, l'ajout de 0,02 % de silwett L77 + 0,1 % d'heliosol permet d'avoir un effet mouillant et étalant complet.

Obtenez votre conseil stratégique gratuit
Rejoignez notre communauté pour obtenir votre conseil stratégique gratuit, accéder à nos tours de plaine et échanger avec nos membres.
Se faire rappeler
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter