Blog

Les effets des apports organiques

Valoriser l'azote pour la céréale implantée derrière prairie
9/5/2022
Partager l’article
Les effets des apports organiques

Les fumiers frais apportent pratiquement entre 2 à 3 fois plus d'azote que des composts murs.

Apports organiques sur cultures

Les cultures de printemps valorisent mieux les apports organiques

Les fumiers frais apportent pratiquement entre 2 à 3 fois plus d'azote que des composts murs.

Exemple avec des apports de printemps sur cultures de printemps :

- Compost de 10 mois à 7 U N, apport de 10 T/ha = 70 * 0,1 = 7 U N ;

- Fumier frais à 6 U N, apport de 30 T/ha = 150 * 0,3 = 54 U N.

Il est recommandé d'apporter les lisiers en sortie hiver - printemps plutôt qu'à l'automne ou l'été. L'ordre de grandeur est similaire à l'exemple précédent.

Coefficient d'équivalence engrais (Keq) des principaux produits (source : COMIFER)

Exemple avec des apport en sortie hiver ou automne sur cultures de printemps :

- Lisier de bovins à 2,2 U N / m3 , 30 m3/ha, apport de printemps = 66 U N * 0,55 = 37 U N ;

- Lisier de bovins à 2,2 U N / m3 , 30 m3/ha, apport d'été - automne = 66 U N * 0,15 = 10 U N.

Ainsi, les apports de printemps sont mieux valorisés que les apports d'automne et les produits non-compostés rendent l'azote plus rapidement accessibles par les cultures.

Coefficient d'équivalence engrais (Keq) des principaux produits (COMIFER)
Coefficient d'équivalence engrais (Keq) des principaux produits (COMIFER)

Les prairies sont les cultures qui valorisent le mieux les apports organiques

Sur prairies, les fumiers et lisiers sont souvent mieux valorisés que sur les céréales.

- Les apports de fumier à l'automne sont 3 fois plus efficaces en zone arrosée et beaucoup mieux valorisés à l'année N en zone en déficit d'eau en été pour la prairie par rapport à des apports de printemps;

- Les lisiers sont à prioriser au printemps : les coefficients Keq sont de 0,5 à 0,6 en localisé tandis que le meilleur coefficient de valorisation sur culture de printemps est de 0,4.

Il est donc plus opportun d’apporter tous les apports organiques sur prairies que sur céréales (pour N et P notamment) : fumier à l'automne et lisier au printemps.

Faire ces apports organiques azotés sur une base annuelle réduira le déficit d'azote lors de la destruction de prairie.

Coefficient d'équivalence engrais azoté d'effet direct Keq sur prairie (COMIFER)
Coefficient d'équivalence engrais azoté d'effet direct Keq sur prairie (COMIFER)
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter