Définition de la demande pour une prairie multi-espèces (graminées-légumineuses)

Article
9/5/2022
Partager l’article
Définition de la demande pour une prairie multi-espèces (graminées-légumineuses)Définition de la demande pour une prairie multi-espèces (graminées-légumineuses)

Les besoins en azote varient beaucoup selon les systèmes de pâturage ou de fauche. Ceux-ci peuvent aller du simple pour du foin tardif en système montagne (15 u/t de MS), au double pour du pâturage tournant rapide (jusqu'à 30 u/t de MS). Le système est donc le premier élément à regarder dans la réflexion sur la fertilisation au niveau local.

Des besoins différents selon les systèmes

Teneur en azote de l’herbe selon le mode d’exploitation (source : INRA, 2007)

Les besoins en azote varient beaucoup selon les systèmes de pâturage ou de fauche.

Ceux-ci peuvent aller du simple pour du foin tardif en système montagne (15 u/t de MS), au double pour du pâturage tournant rapide (jusqu'à 30 u/t de MS).

Le système est donc le premier élément à regarder dans la réflexion sur la fertilisation au niveau local.

Courbe des quantités d'azote totale selon le taux de MS et selon la disponibilité en azote

La quantité d'azote exportée dépend de la précocité de la fauche et de la quantité de matière sèche exportée :

- En cas de fauches précoces avec des quantités d'azote non-limitantes, les exportations peuvent aller jusqu'à 40 unités d'N/t de MS.

- Généralement dans les systèmes prairiaux, des fauches répétées sont effectuées avec des coupes allant de  2 à 3 t/ha de MS.

Courbe des quantités d'azote totale selon le taux de matière sèche et selon la disponibilité en azote (source : COMIFER)

—> Ces exportations importantes engendrent des besoins à compenser.

Exemple d'une prairie multi espèces avec production moyenne de 8 t/ha de matière sèche

Calcul des apports nécessaires pour maintenir une production de 8 t/an sur prairies de fauche :

- Les exportations d'azote en prairie sont en moyenne de 200 U N/an (25 U N par T MS * 8 t) ;

- Selon les bases faites sur prairies multi espèces, le sol apporterait 120 unités d'N/an en système mixte fauche ;

- Le solde d'azote annuel est d'environ 90 U N à apporter. Avec une capacité d'utilisation des engrais (CAU = coefficient apparent d'utilisation) de 0,6 pour l'Est et 0,7 pour l'Ouest, cela représente un total de 130 à 150 U N à apporter annuellement ;

- Cumul sur 4 ans (1 coupe de 3 T MS/ha et 2 coupe de 1,5 T MS/ha) : déficit de près de 600 U N sur 4 ans ;

- On peut considérer que les légumineuses restituent au sol entre 40 et 50 U N annuellement. Quand on enlève ces 40-50 unités annuelles restituées par les légumineuses, cela laisse un déficit ce près de 400 unités d'azote sur 4 ans à compenser par de la fertilisation organique ou minérale.

Les prairies temporaires sont donc de grosses consommatrices d'azote. Cumuler ces déficits peut pénaliser la culture suivante si les exportations ne sont pas compensées.

Obtenez votre conseil stratégique gratuit
Rejoignez notre communauté pour obtenir votre conseil stratégique gratuit, accéder à nos tours de plaine et échanger avec nos membres.
Se faire rappeler
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter