Azote en foliaire au stade DFE

AgroLeague
NPK
9/5/2022
Partager l’article
Azote en foliaire au stade DFEAzote en foliaire au stade DFE

"On me propose de l'azote foliaire à apporter au stade dernière feuille étalée, plutôt qu'en apport solide, à environ 1,7 €/litre. Est-ce aussi efficace ?"

L’absorption foliaire maximale semble être de l’ordre 10 kg/ha d’éléments par apport, une valeur à mettre en face des besoins en azote pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de kg/ha. Ce mode d’apport ne s’envisage donc qu’en supplément.

Par temps sec, les engrais solides appliqués sur le sol peuvent s’avérer peu efficaces, notamment si la sécheresse perdure après la floraison. L’emploi d’engrais azotés appliqués en pulvérisation foliaire constitue alors un recours possible.

L’apport d’azote au stade DFE ne présente néanmoins que peu d’intérêt au niveau du rendement des céréales.

De nombreuses expérimentations ont permis d’évaluer l’efficacité de l’azote de certains des produits dédiés aux pulvérisations tardives sur le feuillage. À quantité totale d’azote identique, ces produits ont été aussi efficaces pour la production de grain que 40 kg d’ammonitrate (attention, il ne faut passer que 20 kg/ha d'azote au maximum par application ).

En revanche, sur plusieurs essais, a été observé que leur emploi engendrait des teneurs en protéines inférieures. On le comprend alors, ces apports foliaires peuvent être une complémentation.

⚠️ Point de vigilance : appliquer 40 UN/ha en foliaire demande une grande quantité de produits, ce qui engendre souvent un coût bien supérieur à un apport solide classique.

Ce qu'il faut savoir également, c'est que tout l’azote pulvérisé n’est pas fixé sur les feuilles. Une partie parvient au sol au cours de la pulvérisation, puis éventuellement par lavage des feuilles si la pluie survient peu après. La moitié de l’azote pulvérisé sous forme d’urée pénètre dans les feuilles dans les heures suivant l’apport. À l’instar de l’azote absorbé par les racines, celui absorbé par les feuilles est ensuite transporté vers les grains au cours de leur formation. En l'absence de pluie suivant l’apport, celui-ci n'est pas efficace, tout comme pour les engrais solides.

Dernier point, l'azote apporté pour "fabriquer" des protéines dans la plante s'effectue plutôt "tôt" en saison. Si la plante a l'ensemble des nutriments lui permettant de fabriquer des acides aminés et protéines, tu auras un bon taux de protéines avec les apports classiques réalisés avant DFE.

Il peut être donc conseillé ici de bien suivre la parcelle avec des analyses de sève pour valoriser au maximum les premiers apports et supplémenter avec les oligoéléments adaptés, puis mettre 20 UN seulement si le temps est propice.

Rejoignez AgroLeague
Les agronomes AgroLeagues vous donnent un conseil personnalisé pour prendre les meilleurs décisions sur votre ferme. Accéder à nos tours de plaine et rencontrez des agriculteurs qui font face aux mêmes problématiques que vous.
Echangez avec un animateur
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter
Partager l’article
Rejoignez la communauté !
Merci! Votre email est bien enregistré
Une erreur s'est produite lors de l'envoi, merci de réessayer.
Articles qui pourraient vous intéresser

NPK | Les autres formations sur ce sujet

Découvre tous les modules de la formation :

No items found.
No items found.