Améliorer l'efficacité du glyphosate pour optimiser les coûts et réduire les phytos

Anthony Frison
9/5/2022
Partager l’article
Améliorer l'efficacité du glyphosate pour optimiser les coûts et réduire les phytosAméliorer l'efficacité du glyphosate pour optimiser les coûts et réduire les phytos

Réduire l’utilisation des produits phytosanitaires tout en maintenant un haut niveau de performance est un des principaux défis que nous relevons avec les membres d'AgroLeague.

Anthony Frison, agronome chez AgroLeague et agriculteur dans le Loiret, partage des clés techniques et directement actionnables pour améliorer l’utilisation de cet herbicide.

🚀 Ce que tu vas voir dans ce module :

  • Les nouvelles conditions d'usage en interculture ;
  • Les doses d'utilisation recommandées ;
  • Les différentes possibilités pour améliorer l'efficacité du glyphosate.

Parmi l'éventail de produits phytosanitaires qui existent sur le marché, le glyphosate est sans doute la matière active la plus utilisée et aussi la plus controversée.

Accusé d'être nocif pour la santé et l'environnement, cet herbicide est au cœur d'une polémique depuis plusieurs années et l'Europe doit se prononcer en faveur ou contre sa réautorisation d'ici fin 2022.

Cependant, le coût avantageux et la facilité d'utilisation du glyphosate sont appréciés par une majorité d'agriculteurs conventionnels aujourd'hui. De plus, les pratiques d'agriculture de conservation des sols ont besoin de ce produit pour continuer à produire correctement en l'absence de travail du sol.

Pourquoi optimiser l'utilisation du glyphosate ?

Avant de chercher à savoir comment optimiser les pratiques liées au glyphosate pour réduire l'utilisation des produits phytopharmaceutiques, il est important de le remettre dans son contexte.

Une attente sociétale et politique forte

Le plan Écophyto II, entrepris par le ministère de l'agriculture suite au Grenelle de l'Environnement et en lien avec la directive européenne "utilisation durable des pesticides", vise à réduire les usages de pesticides de moitié d'ici 2025.

Ces préoccupations agroécologiques poussent aujourd’hui les agriculteurs à réinventer leurs systèmes pour les rendre à la fois rentables, résilients et cohérents avec leur environnement.

La réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires par les agriculteurs démarre par l'adoption d'une approche systémique avec l’intégration de pratiques comme les couverts végétaux, les associations de culture, la protection intégrée, la lutte biologique par conservation, etc.

Un cadre réglementaire de plus en plus strict

Depuis l'étude du CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer) sortie en 2015 qui a classé le glyphosate dans la catégorie des substances « cancérogènes probables », des restrictions d'usages de plus en plus nombreuses sont imposées.

Les restrictions des quantités de matière active applicables par hectare et par an nécessitent d’améliorer la bouillie quand on veut utiliser cet herbicide systémique total.

Une recherche d'autonomie et une volonté de réduire les coûts

Pression de la société, augmentation du prix des intrants et de l'énergie, aléas climatiques, les agriculteurs se tournent de plus en plus vers des pratiques plus propres et plus rentables tout en maintenant un haut niveau de performance.

Une approche technique vient donc compléter l'approche systémique énoncée précédemment pour optimiser les pratiques liées à l'utilisation des produits phytosanitaires.

C'est cette approche technique qui est développée dans ce module : une série d'actions directement actionnables peuvent être mises en oeuvre pour améliorer ces pratiques.

Quelles solutions concrètes existent pour améliorer l'utilisation de cet herbicide ?

Ce module technique créé par nos agronomes de terrain présente des solutions pour répondre de manière pragmatique à cette question.

Intervenir en bonnes conditions

Les conditions d'intervention jouent un rôle central dans l'efficacité d'un traitement. En t'inscrivant à ce module, tu découvriras la liste des bonnes pratiques pour améliorer les résultats de tes interventions.

Cibler le stade de l'adventice

Quels stades viser sur les adventices annuelles ou vivaces pour les détruire au mieux ?

Ce module présente un listing complet des stades selon les différentes adventices et des doses conseillées en glyphosate et en adjuvants pour optimiser les passages.

Connaître les bonnes pratiques et les pratiques à éviter

Le glyphosate étant un herbicide foliaire systémique, les conditions au moment de l’application et durant les jours suivants ont une grande influence sur son efficacité.

Nous avons préparé une liste de facteurs à regarder pour s'assurer que l'application soit la plus efficace possible : hygrométrie, température, délai avant la pluie, délai avant intervention.

En t'inscrivant à ce module, tu éviteras 80% des erreurs que d'autres agriculteurs ont déjà commises avant toi.

Le bas volume : une pratique particulièrement adaptée au glyphosate

L'efficacité du glyphosate est améliorée avec une baisse des volumes de bouillie.

Plus concentré, il pénètre mieux dans la plante

Bien adjuvanter la bouillie

Pour avoir une efficacité maximale avec un minimum de quantité de matière active, il est nécessaire de correctement adjuvanter la bouillie avec les bons produits.

Pour cela, plusieurs étapes sont à respecter pour l’ordre d’incorporation des produits et adjuvants. Ces étapes sont entièrement détaillées dans cette formation.

Abaisser le pH de la bouillie

Le pH du produit glyphosate est d'environ 4-5.

Baisser le pH de la bouillie permettrait d’augmenter l’efficacité du produit.

Cependant, une mauvaise manipulation pourrait avoir des conséquences néfastes.

Retrouve les conseils de notre équipe d'agronomes pour ne pas jouer au petit chimiste.

Corriger la dureté de l'eau

Le glyphosate est un produit qui est sensible aux ions calcium et magnésium qui sont présents dans une eau dite "dure" issue notamment du réseau d’eau.

Aucun souci avec de l’eau de pluie. Sinon, mieux vaut neutraliser la dureté de l’eau pour éviter de perdre en efficacité.

Les adjuvants formulés à base de sulfate d’ammonium possèdent un rôle de correcteur d’eau en plus du rôle d'humectant. Retrouve dans le détail de cette formation comment les incorporer la bouillie.

Améliorer la pénétration du produit dans la plante

L'ajout d'adjuvants permet d'améliorer et de régulariser l'efficacité du glyphosate, surtout à faible dose et à faible volume :

- Les huiles végétales : surtout utiles sur feuilles peu mouillables comme pour les graminées adventices.

- Mouillants et humectants : par leur action sur les goutelettes pulvérisées, ils permettent une meilleure pénétration du produit dans la plante.

→ Quels produits employer et sur quelles plantes les utiliser ?

Obtenez votre conseil stratégique gratuit
Rejoignez notre communauté pour obtenir votre conseil stratégique gratuit, accéder à nos tours de plaine et échanger avec nos membres.
Se faire rappeler
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter