Critères à garder en tête lors d'un achat/auto-construction de semoir à dents ?

AgroLeague
Semis direct
9/5/2022
Partager l’article
Critères à garder en tête lors d'un achat/auto-construction de semoir à dents ?Critères à garder en tête lors d'un achat/auto-construction de semoir à dents ?

Quels critères garder en tête lors d'un achat/auto-construction de semoir à dents ?

Les semoirs à dents sont des semoirs plutôt abordables en général car ceux-ci utilisent des technologies simples. Ils sont facilement réalisables en auto-construction pour un coût inférieur à 5000 €/m en moyenne. La largeur permet de diluer très facilement le coût du mètre linéaire et permet un débit de chantier intéressant avec peu de puissance (100 CV pour 6 m). En neuf, pour exemple, un semoir 6m porté, 5 poutres 16,6cm et une poutre de peigne revient à 20 000€, sans trémie.

Les critères à avoir en tête lors d'un investissement ou d'un achat sont assez nombreux dans le but d'avoir un semoir le plus polyvalent possible et permettre une utilisation tout au long de l'année :

  • 5 à 6 poutres idéalement, pour maximiser l'espacement entre les dents sur la même poutre (environ 85 - 90 cm);
  • Un semoir semi-porté pour faciliter l’espacement entre les poutres (passages facilité dans les débris) et moins lourd au relevage (6 m, porté, 6 poutres, trémie frontale => 200 CV minimum);
  • Hauteur sous bâti (70 - 80cm minimum, pour faciliter le passage dans les gros couverts ou débris);
  • La dent ne doit pas être fixe (ni vissée, ni soudée au châssis) pour un meilleur dégagement des débris et la création de terre fine autour de la ligne de semis (minéralisation). Ressort ou queue de cochon sont donc conseillés;
  • La pointe doit être fine : 10 - 12 mm de large maximum;
  • Une ou deux descentes est conseillée pour la polyvalence;
  • Une distribution pneumatique permet plus de précision;
  • Une trémie frontale est conseillée. Elle permet d'équilibrer l'équipement au niveau des charges et facilite l’accès pour les remplissages ou la vidange. Sur une semi-porté, double cuve devant et une 3ème cuve sur le semoir est conseillé pour l’équilibre;
  • Les roues de jauges à partir de 3 m de large sont nécessaires pour faciliter la précision du suivi de sol (profondeur de semis). Le semoir doit être totalement autonome et rouler sur le sol, tracté par le tracteur.
  • Une rangée de peignes arrières ou des chaînes permettent de refermer le sillon et homogénéiser les résidus.

Autrement, on retrouve aussi des semoirs avec dent indépendante. Le principe avec la roulette de jauge par exemple est positif, il permet de mettre une forte pression sur la dent en conservant une régularité de profondeur. Les systèmes de parallélogrammes indépendants sont en moyenne très usurier sur ce type de semoir et nécessite un temps d’entretien plus important.

Rejoignez AgroLeague
Les agronomes AgroLeagues vous donnent un conseil personnalisé pour prendre les meilleurs décisions sur votre ferme. Accéder à nos tours de plaine et rencontrez des agriculteurs qui font face aux mêmes problématiques que vous.
Echangez avec un animateur
Ne manquez aucun article
Recevez nos dernières publications dans votre boite mail.
S’inscrire à la newsletter
Partager l’article
Rejoignez la communauté !
Merci! Votre email est bien enregistré
Une erreur s'est produite lors de l'envoi, merci de réessayer.
Articles qui pourraient vous intéresser

Semis direct | Les autres formations sur ce sujet

Découvre tous les modules de la formation :

No items found.
No items found.