Hubert Charpentier : se lancer, s'investir dans l'Agriculture de Conservation des Sols

Retranscription textuelle de l'interview vidéo d'Hubert Charpentier :

Comment démarrer l'Agriculture de Conservation de sols?

Je pense qu'il y a deux solutions quand on veut se lancer en semis direct : soit on démarre sur des petites parcelles, soit c'est plus des essais. Donc vous allez faire un hectare, deux hectares ou trois hectares avec une rotation vous allez vous fixer et dire Je vais voir si ça marche si ça ne marche pas du tout.

Quels sont les ennuis que je peux avoir etc..

Donc là on n'est pas encore dans la mécanique où on passe toute son exploitation en semis direct parce que le risque dans toute exploitation si vous vous plantez c'est que ça ne va pas durer longtemps.

Donc on peut commencer par les petites parcelles.

Le problème souvent des gens qui veulent commencer sur une petite parcelle c'est :où est ce que je trouve le semoir ?

Essais pendant 4 ou 5 ans avec un semoir en commun

Vous allez peut être pas acheter un semoir qui coûte quand même relativement cher pour faire un hectare.

Parce que si cet hectare là vous dites c'est pas valable il va falloir revendre votre semoir à perte.

Donc il faut trouver soit des voisins qui ont déjà un semoir, soit se mettre à 5 ou 6 pour acheter pas trop cher et puis essayer de faire les essais pendant 4/5 ans avant de réinvestir dans un autre matériel.

Comment j'ai choisi mon semoir ?

Moi j'avais quand même l'avantage d'avoir cette expérience sous les tropiques qui fait que je ne me suis pas posé de questions.

Alors j'ai cherché les plans. Mais le jour où j'ai décidé à passer en semis direct, j'ai fait toute l'exploitation en semis direct.

Donc moi le semoir que j'ai choisi pour faire ça c'était un brésilien, un Semeato

Le raisonnement était un peu pragmatique :c'est de dire c'est des gens qui ont commencé le semis direct...moi j'ai vu des parcelles au Brésil qui avaient 40 ans quand même assez anciens.

Donc ils ont mis au point un matériel qui est adapté au semis direct avec des Semeato.

Donc j'ai pris le matériel qu'ils utilisaient eux. Donc c'était un Semeato .

Penser son système en semis direct avant d'investir

Pour revenir sur ce que je disais. Comment démarrer le semis direct quand vous démarrez sur l'ensemble de l'exploitation ?

Ce qu'il faudra faire avant, c'est réfléchir l'ensemble de son système de culture, c'est à dire l'ensemble de ses rotations de ses couverts végétaux. Et si possible des itinéraires techniques qu'on va mettre là dedans et des outils qui sont nécessaires pour exercer cet ensemble de systèmes de culture.

Il ne faut surtout pas faire ce que l'on a tendance à voir de temps en temps et de plus en plus maintenant : partir d'un semoir pour construire un système de culture ça existe pas...Ou je fais une association colza/légumineuses et puis je rentre comme ça.

Non non non... construisez vos rotations. Pensez aux couverts végétaux que vous allez mettre là-dedans.

Et c'est un peu ce qu'on disait au Cirad quand on travaillait dans ces institutions là à l'époque :c'est le système de culture qui génère les thèmes de recherche.

C'est à dire qu'en fonction du système de culture vous n'allez pas forcément avoir le même outil.

Vous n'allez pas forcément avoir le même niveau de fertilisation.

Vous n'allez pas forcément avoir les mêmes gestions de l’enherbement.

C'est à dire que c'est le système qui va faire que vous allez acheter tel matériel, mettre tel truc...

Par contre si vous partez des thèmes, or les vendeurs vont vous pousser là dessus, ceux qui vous vendent des semences de couverts, ceux qui vous vendent des strips till, ils vont vous faire partir de matériel pour construire un système.

Là , vous allez vous planter.

Réfléchissez l'ensemble du système et après vous allez dépenser juste ce qui est nécessaire pour que ce système tourne.

Articles récents